Retrouvez dans nos rayons de nombreuses ventes flash et promotions. Faîtes le plein de nouveautés !

Tout savoir sur les lunettes astronomiques et leurs utilisations

Qu’est-ce qu’une lunette astronomique ?

Vous êtes attiré par l’observation des planètes et des astres ? Vous avez toujours rêvé de contempler la voûte céleste ? Vous êtes tombé au bon endroit ! Dans cet article, vous trouverez toutes les informations à connaître sur la lunette astronomique, instrument d’optique incontournable également appelé réfracteur.

Quelle est l’utilité d’une lunette astronomique ?

Une lunette astronomique est un instrument d’optique permettant d’observer des objets. Grâce à son système de lentilles, la lunette astronomique augmente la taille apparente des objets ainsi que leur luminosité. Pour concentrer la lumière ou plutôt les différents faisceaux de lumière, la lunette astronomique se compose de lentilles afin de dévier la trajectoire de la lumière. Ce phénomène de déviation est appelé « réfraction ».

Quels sont les composants d’une lunette astronomique ?

La lunette astronomique oriente les faisceaux lumineux en un point unique. Pour cela, elle est composée d’un objectif et d’un oculaire situés de chaque côté d’un tube fermé. 

L’objectif

L’objectif, qui permet de capter la lumière des astres et de créer l’image au sein du foyer, est placé à l’entrée de l’instrument. Il collecte et réfracte les faisceaux de lumière pour constituer l’image observée. Il se situe à l’entrée du tube pour permettre de viser l’objet que vous souhaitez observer.

L’oculaire

L’oculaire, qui est placé à la sortie de l’instrument, rejette l’image de l’astre à l’infini. Ce rejet permet de faciliter l’observation en effectuant un grossissement de l’image. Ainsi, tel le principe de la loupe, plus l’oculaire sera court plus le champ de la lunette sera réduit.

Quelles sont les différentes lunettes astronomiques ?

Il existe deux types de lunettes astronomiques : la lunette astronomique à lentilles divergentes, également appelée lunette de Galilée, et la lunette astronomique à lentilles convergentes.

La lunette astronomique à lentilles divergentes

La lunette de Galilée est la première lunette astronomique à être apparue avant la création des lunettes astronomiques à lentilles convergentes. Cette lunette est composée d’un objectif convergent et d’un oculaire divergent. Il n’y a donc aucune convergence des faisceaux lumineux au sein du tube et l’image qui ressort est droite. Les faisceaux ne se rejoignant pas en un point focal, l’image obtenue est virtuelle. On parle alors de lunette terrestre. Cette lunette donne une image de qualité moindre, mais présente deux avantages non négligeables : son faible coût et sa compacité. Pour exemple, c’est le même système que les jumelles de théâtre ou les longues-vues.

La lunette astronomique à lentilles convergentes

La lunette astronomique à lentilles convergentes quant à elle possède deux lentilles convergentes, l’une en entrée (l’objectif)et l’autre en sortie (l’oculaire). Ainsi, le plan focal (point de croisement des faisceaux)se situe au sein du tube. Par la convergence des différents points de l’image sur la pupille de l’œil de l’observateur, la lunette astronomique garantit une qualité dans la précision et le détail de l’image. Cependant, cette convergence va inverser l’image de l’astre, selon les directions haut-bas et droite-gauche, et rend son utilisation difficile pour des observations terrestres. Il est possible d’investir dans des miroirs ou des lentilles supplémentaires afin de remettre l’image à l’endroit. Cette lunette est en réalité une loupe qui permet d’examiner en détail l’image réelle transmise par l’objectif.

Comment bien choisir une lunette astronomique ?

Le choix d’une lunette astronomique dépend en premier lieu de votre utilisation future. Il existe différents facteurs à prendre en compte pour réaliser le bon investissement. 

Le diamètre

Le paramètre le plus important à prendre en compte lors de l’achat d’une lunette astronomique est le choix du diamètre de l’objectif. En effet, c’est lui qui définit l’ouverture de l’instrument optique et donc sa capacité à collecter un maximum de lumière. Plus la focale de l’objectif sera importante, plus la lumière sera collectée et plus il sera facile de voir les images souhaitées.

L’oculaire

Le deuxième paramètre à prendre en compte lors du choix d’une lunette astronomique est l’oculaire, la porte de sortie de l’appareil. Ses caractéristiques sont définies par un nombre en millimètres et une lettre. Le nombre indique la focale et la lettre la construction optique de l’oculaire. Plus le nombre sera élevé et moins le grossissement sera important. Un grossissement faible permettra de bien vous positionner et de bénéficier d’un champ important alors qu’un fort grossissement permettra d’affiner au plus près l’observation en mettant en relief un plus grand nombre de détails. 

Le trépied

Le trépied est également un élément à ne pas négliger pour une utilisation optimale de votre lunette astronomique. Même si celui-ci ne dépend pas de la lunette, il est important de choisir un trépied qui corresponde à votre utilisation et aux caractéristiques de votre lunette afin que celui-ci soit parfaitement réglé pour vos observations.  Un trépied idéal permettra une bonne stabilité de l’ensemble et un bon confort d'utilisation en plaçant l'instrument à hauteur des yeux.

Comment bien utiliser une lunette astronomique ?

En plus d’être un instrument facilement transportable et permettant une utilisation mixte entre observations astrales et terrestres, la lunette astronomique est adaptée aux novices, car elle nécessite peu d’entretien. Il est cependant nécessaire que vous vous familiarisiez avec les réglages pour profiter au maximum de votre instrument.

Réglez votre lunette

Avant toute chose, le réglage du chercheur est la première action à réaliser. Il est important de bien aligner votre chercheur afin d’obtenir un confort d’utilisation. En effet, il ne faut pas oublier que si la lunette astronomique sert à grossir les astres, les conséquences d’un petit changement de réglage seront également grossies. Pour ce faire de manière efficace, vous pouvez fixer un horizon lointain avec des repères facilement identifiables tels qu’un clocher ou une antenne. Votre repère doit se retrouver derrière le réticule, exactement au centre.

Équilibrez le tube optique

L’équilibrage du tube optique est la deuxième action à réaliser, une fois le réglage du chercheur terminé. Cet équilibrage permettra à votre instrument de toujours rester dans la position dans laquelle il sera installé même lorsque les freins seront desserrés. Le changement d’oculaire et donc de poids vous forcera à réitérer plusieurs fois cet équilibrage.

C’est maintenant à votre tour d’avoir la tête dans les étoiles !

Page principale

Retour vers page d'accueil Guide Optique

Retour vers Guide sur le matériel d’astronomie